Les Olympiens prennent le large

Oct 22, 2018 | A la une, Équipe première

L’équipe fanion de l’Olympique de Genève, pour son onzième match de championnat de deuxième ligue interrégionale, reçoit le FC Forward-Morges. Avant cette rencontre, cinq points séparent les hommes de Bruno da Rocha à leur adversaire du jour. Les gradins, en cette fin de dimanche bien ensoleillé, sont bien garnis.

Les deux équipent démarrent la rencontre tambours battants et les visiteurs se procurent dès la deuxième minute de jeu, un premier face-à-face, mais le tir est trop enlevé. Dans la foulée, les olympiens ripostent par un tir puissant, mais trop appuyé pour inquiéter le portier vaudois. Quelques secondes à peine plus tard, c’est au tour de Mickaël Mboli de buter sur le gardien.

Premières alertes pour les deux portiers… ça promet !

Huitième minute, nouvelle occasion genevoise par l’intermédiaire de Behar Bajrami, mais son tir croisé est bien repoussé par le portier morgiens. Les deux équipes proposent un jeu intensif et l’agressivité des locaux (dans le bon sens du terme), leur permet de dominer territorialement le jeu.

Les « Noir & Or » maîtrisent le jeu, mais butent régulièrement sur la défense vaudoise, solide et bien regroupée. De leur côté, les hommes de Damien Berger jouent principalement en contre.

Vingtième minute, nouvelle action dangereuse d’OG. Sur une passe millimétrée dans l’axe, Behar Bajrami croise bien son shoot, mais le gardien vaudois sort en corner. Corner qui ne donnera rien.

Hormis ces petites alertes, c’est une première demi-heure sans grandes occasions, le dernier geste étant majoritairement bloqué par les défenses, bien en place.

À la demi-heure de jeu, les olympiens se procurent une belle occasion de contre, initiée en milieu de terrain, malheureusement le dernier geste n’est pas le bon choix et l’arbitre assistant lève son drapeau pour un hors-jeu.

Le jeu reste toujours très engagé et les équipes se neutralisent à tour de rôle, la bataille se faisant principalement dans l’axe. Au final, très peu d’action dans les 16 mètres des deux formations.

Malgré la maîtrise du jeu côté genevois, c’est une première alerte pour les olympiens avec trois corners coup sur coup, mais le gardien Rafael Da Silva Monteiro et sa défense tiennent bon. On joue la quarante-deuxième minute.

Ultime action de cette première période, avec à la quarante-cinquième minute une belle action de rupture initiée par Elias Kernou. Malheureusement, le tir est dévié une nouvelle fois en corner.

L’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire sur ce score nul et vierge.

On ne joue que depuis trois minutes et sur un corner d’OG, la défense vaudoise ressort la balle, qui revient sur Alexandre Marques mais sa reprise de volée pas juste au-dessus des cages du Forward-Morges.

Dans la foulée, c’est au tour de Behar Bajrami de se mettre en évidence. Le numéro 9 olympien se défait de l’adversaire et pousse son ballon à l’entrée de la surface pour Mickaël Mboli, mais le défenseur vaudois revient bien et peut dégager en corner.

Cinquantième minute, Elias Kernou se distingue à son tour mais son shoot est stoppé par le gardien.

Les deux équipes continuent à jouer au ballon, pour le plus grand plaisir des supporters venus nombreux.

À la suite d’un magnifique contre, OG s’offre une nouvelle occasion d’ouvrir le score, Behar Bajrami concluant l’action par un superbe tir enroulé, mais passant de peu à côté de la lucarne du portier Castejon. Dommage.

On joue la cinquante-quatrième minute et c’est au tour du Forward-Morges de se montrer dangereux, par un shoot puissant des vingt mètres, dévié par Rafael Da Silva Monteiro en corner.

Les deux équipes n’arrivent toujours pas à se départager après cette heure de jeu. Morges joue de plus en plus haut et presse OG sur chaque ballon, qui a du mal à se sortir complètement de l’emprise vaudoise.

Soixante-troisième minute, c’est le moment que choisit Bruno da Rocha pour effectuer son premier changement et ainsi, remettre du sang frais dans le jeu offensif des siens. Sada M’Baye remplace Mickaël Mboli, qui sort sous les applaudissements de Varembé.

Changement qui a failli être directement décisif, Sada M’Baye sur son premier ballon manque d’ouvrir la marque mais malgré avoir éliminé deux adversaires, son shoot ras terre frôle le montent vaudois. Dommage car il y avait Bruno Marques seul au point de penalty.

Cinq minutes plus tard, c’est au tour des visiteurs de se montrer dangereux sur un corner. À la suite du renvoi de la balle par la défense olympienne, celle-ci revient dans les pieds d’un joueur vaudois, qui la reprend sans se poser de question. Heureusement, le shoot est centré et le portier olympien peut bloquer sans problème.

Soixante-neuvième minute, Bruno Marques délivre enfin Varembé. Sur une splendide transversale d’Elias Kernou, le défenseur de Morges est trop court et ne peut qu’effleurer la balle, qui arrive dans les pieds du numéro 7 olympien, qui d’un tir puissant et croisé, vient battre le gardien vaudois et se figer dans le petit filet opposé. 1-0 !!

Dans la continuité de cette euphorie, OG pousse et se crée deux occasions offensives supplémentaires. Morges a le mérite de ne pas reculer et continue à jouer au ballon. Ce qui est très bien pour le spectacle et met de l’intensité en cette fin de match.

L’ouverture du score a au moins eu le mérite de réveiller l’ensemble des 22 joueurs. Le rythme est de nouveau plus élevé et OG accélère le jeu. Adrénaline aidant, les olympiens sont parfois trop « speedé » sur leurs actions offensives et un peu brouillon, mais qu’est-ce que ça joue bien au ballon !

Septante-huitième minute de jeu, sur une nouvelle action de Sada M’Baye qui par sa rapidité prend le meilleur sur son adversaire, se crée une nouvelle opportunité mais le dernier mot est pour la défense vaudoise.

Quatre-vingt-cinquième minute, Arnaud Kanda stoppe l’offensive vaudoise et sauve les siens d’une concrète possibilité d’égalisation.
Nouvelle contre-attaque du Forward-Morges. Le joueur vaudois, parti à la limite du hors-jeu, dévisse trop son shoot.

Les morgiens ne désespèrent pas et donnent tout en cette fin de rencontre, mais hormis Sada M’Baye qui reste seul en pointe, les neuf autres joueurs de champs font l’effort défensif nécessaire. Gros esprit d’équipe et de sacrifice !

Les deux dernières actions de la rencontrent seront à mettre sur le compte des olympiens. À deux minutes du terme, OG a la possibilité de tuer le match mais la balle passe juste au-dessus de la transversale. Dans la continuité, une nouvelle action au crédit de Behar Bajrami, mais ce dernier force son shoot, qui ne donne rien. La fatigue est là et le dernier geste est compliqué.

Après deux petites minutes de temps supplémentaire, l’arbitre siffle la fin du match et délivre les olympiens. Joueurs, staff et public ne cachent pas leur joie.

Un match plein, engagé et intense. Bravo aux deux formations pour le spectacle.

Avec 5 points d’avance sur leurs poursuivants directs, Monthey et Veyrier, les hommes de Bruno da Rocha peuvent logiquement croire, à deux matchs de la trêve hivernale, au titre honorifique de champion d’automne. Pas trop mal pour des néo-promus.

Plus de photos dans notre médiathèque.

Accès à la feuille de match.

Pin It on Pinterest

Share This