OG… reçu cinq sur cinq !

Avr 15, 2019 | A la une, Équipe première

Pour cette dix-huitième journée de championnat de deuxième ligue interrégionale, l’Olympique de Genève se déplaçait sur les terres du Servette FC.

Et au vu du cuisant revers concédé lors du match allé par les grenats, autant dire que la tâche n’allait pas s’annoncer des plus faciles pour la troupe de Bruno da Rocha.

Le public a répondu présent au Stade de Balexert et les hostilités commencent dès le coup de sifflet, avec un pressing d’entrée de jeu des locaux, qui prennent les olympiens à la gorge et c’est Artrit Ajdini qui le premier en fait les frais, avec un choc important à la tête.

Les leaders du championnat ont du mal à se dégager et ne peuvent pas mettre en place leur jeu comme ils en ont l’habitude.

Il est évident que cette jeune équipe de Servette ne développe pas le même jeu qu’à l’aller. Ces derniers étant plus entreprenant, attaquent plus vite la balle. De leur côté, OG semble parfois un peu lent dans les zones de transition et ont du mal à enchaîner plusieurs passes de suite. La construction n’est pas évidente et OG subit énormément le pressing servettien.

Néanmoins, le groupe ne panique pas et gère tant bien que mal les assauts grenats, avec une grosse solidité défensive.

Et hormis un petit break dans l’intensité de match, OG n’aura pu cadrer qu’un seul de ses shoots en première mi-temps, le portier Castanheira n’aura pas trop tremblé durant les quarante-cinq premières minutes.

L’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires, après une période difficile pour les hommes de Bruno da Rocha.

Durant la pause, le coach fait un premier changement avec la sortie d’Artrit Ajdini, qui ne se remet pas de son choc subit en tout début de rencontre. Il devra même passer des tests médicaux suite à ce choc. Nous lui souhaitons d’ores et déjà un bon repos. Il est remplacé par Stefan Bakalovic.

L’entame de la deuxième période est plus équilibrée en terme de possession de balle et OG commence gentiment à positionner son jeu, limitant ainsi au maximum les assauts grenats.

À l’heure de jeu, Bruno da Rocha effectue son deuxième changement et Meshar Arifi est remplacé par Bruno Marques. Les Olympiens jouent bien plus relâché et restent haut en cette deuxième période et malgré les quelques opportunités du SFC, auront moins subit qu’en première mi-temps. Moins de dix minutes plus tard, c’est la délivrance pour OG, par l’intermédiaire de l’irrémédiable buteur maison, Behar Bajrami.

Les Servettiens ne lâchent rien et sur une percée côté droit, l’attaquant grenat élimine le défenseur olympien, mais Jeson Eyer, qui ferme bien, peut sauver les siens et dégager en corner.

Les locaux continuent de pousser. Le portier olympien effectue une splendide parade sur un shoot qui prend la direction de la lucarne, mais Jeson Eyer se détend superbement et peut dévier la balle sur son poteau, qui termine en corner.

Troisième changement pour OG avec la sortie de Danny Barbosa, remplacé par Sada M’Baye.

À dix minutes du coup de sifflet final, Behar Bajrami double la mise et permet aux olympiens de se mettre à l’abri.

Piqué au vif, les locaux tentent de rester dans la partie et enchaînent les offensives, mais le portier olympien est en état de grâce et multiplient les parades et arrêts réflexes. Sur un centre de la droite, le servettien se détend plus haut que tout le monde et pique sa tête, mais Jeson Eyer dévie d’une claquette le ballon en corner. Il ne reste que cinq minutes et Bruno da Rocha effectue son dernier changement et Daryl Passi remplace le double buteur du jour, Behar Bajrami.

Sur une nouvelle action de rupture des grenats, on pensait à la réduction du score, les servettiens arrivant à deux contre 1 face au portier olympien, mais ce dernier réalise une nouvelle prouesse avec un sauvetage “miracle” de la pointe du pied, puis Arnaud Kanda, arrivé à la rescousse, peut dégager la balle.

Les visiteurs gèrent cette fin de rencontre et après quelques minutes de temps supplémentaires, l’arbitre de la rencontre siffle la fin du match.

Au final, sur quatre shoots cadrés, OG aura mis deux buts ! Cela démontre une nouvelle fois son efficacité.

Face à une jeune équipe technique et collective, bien plus difficile à jouer qu’au match aller, les hommes de Bruno da Rocha ont pu sortir de ce piège et poursuivent l’aventure toujours invaincue en 2019.

Grâce à un coaching exceptionnel et ce, durant toute la rencontre, géré de mains de maîtres par le trio technique, le groupe réussit une belle opération au niveau du classement, avec un début de second tour simplement parfait. En effet, avec les défaites de Monthey et Veyrier, ils réalisent la bonne opération de la journée.

De son côté, Behar Bajrami occupe seul la tête du classement des meilleurs buteurs de la catégorie, avec seize buts à son actif.

Analyse d’après match du staff technique :

Une grosse semaine de travail avec une intensité maximale, certainement la meilleure du deuxième tour. Voilà, le travail a payé, une fois de plus, car l’on joue comme l’on s’entraîne !

Cette victoire contre Servette a été dure, très dure à aller chercher car ce Servette là nous a mis en position inconfortable en première mi-temps, mais nous avons su laisser passer l’orage.

Et c’est durant la mi-temps que le match va se jouer. Dans l’intimité du vestiaire, le staff et les joueurs sont tous très concernés et l’équipe adhère complètement à notre discours. Suite à la blessure d’Artrit, nous changeons notre tactique de match.

Dès l’entame de la seconde période, nous avons pris parti de reculer nos lignes très bas et piquer très fort dès que la possibilité se présenterait à nous, chose qui comme prévue tombe très rapidement, mais notre buteur maison BB9 trouve le montant du but servettien.

Ce n’est que partie remise car BB9 est à la réception d’un petit centre venue de la gauche, le ballon lui revient dans les pieds et goal, il ne pardonne pas devant la cage.

Dix minutes plus tard, notre flèche toujours lui, BB9, est magiquement envoyé dans la profondeur par Perreira, qui se retrouve en face à face avec le gardien… et cela fait 0-2 !

Le match est plié. À noter la très grosse mi-temps de notre portier Jeson, qui nous a régalé de 3 grosses parades et qui nous a permis de réaliser un clean sheet. Sans oublier également nous joueurs du banc rentrés en cours de match et qui ont apporté un plus.

Nous avons réussi le même pari de faire aussi bien que lors du premier tour, avec 5 victoire sur 5…

C’est la victoire d’un groupe, d’une équipe humble où tout le monde est important. A nous maintenant d’aller chercher notre record face à Bernex, dans 15 jours.

Mais avant ça…, dès demain, place à la préparation du match de samedi prochain avec la Coupe Suisse.”

Bruno da Rocha

Miguel De Oliveira

Maxime Sanou