On y arrive toujours pas !

Nov 7, 2018 | Basketball

Sarine U20m – Olympique Genève : 96 – 37

Pour leur cinquième match de championnat, les hommes du coach Arnot Buscaglia se rendaient au Centre Sportif de Posieux (FR), pour y affronter l’équipe du Sarine Basket. Une équipe composée aux deux tiers de joueurs évoluant en Première League Nationale ! Un « gros morceau » donc pour cette jeune et nouvelle équipe olympienne, encore très inexpérimentée pour luter face aux cadors du championnat.

Début de match très difficile

Comme à l’accoutumée, les olympiens ne semblent pas encore bien réveillés et à l’instar de leurs précédentes rencontres, les « noir & or » réalisent une entame de match catastrophique, se retrouvant rapidement distancés, terminant le premier quart temps avec un déjà, un important retard. Dans une salle très petite, les possibilités de shoots extérieurs, principalement à zéro degré, sont quasi impossibles. Les genevois ont beaucoup de mal à trouver leurs marques et subissent un gros pressing de l’équipe fribourgeoise.

Toujours privé de ses deux meilleurs meneurs, Louis et Thiago, OG a du mal dans ce compartiment de jeu et il est très difficile pour l’équipe de monter la balle comme elle le souhaite. Et même si le 5 présent sur le parquet fait comme il peut, les olympiens sont rapidement distancés au tableau d’affichage. Les « noir & or » prennent un énorme ‘run’ dans le deuxième quart temps et sont complètement dépassés, terminant cette première mi-temps avec un écart de cinquante points !

Belle Réaction

Le coach Arnot Buscaglia secoue ses joueurs durant la pause. Au-delà du score, il semble que le problème vienne surtout de l’attitude du groupe, avec un manque certain d’implication. La majorité ne se sent pas concernée et n’est pas prête à tout donner sur le parquet. Le coach sait qu’il faudra travailler cet aspect afin que l’état d’esprit soit différent, surtout si l’équipe veut poursuivre sur la bonne voie. Et ça fonctionne. Un sursaut d’orgueil des joueurs dès l’entame de la deuxième mi-temps. Avec un retard de -50, le groupe retrouve de l’énergie, se parle et se motive sur le terrain… L’esprit d’équipe est total et les connexions se font naturellement entre les joueurs.

Il est clair qu’ils ne veulent pas terminer la rencontre avec un écart à trois chiffres. Les egos de certains et la fierté d’autres…, sont restés au vestiaire et les joueurs se sentent concernés et donnent tout ce qu’ils peuvent. Avec une quasi impossibilité de shooter à 3pts dans les angles, le coach décide alors de jouer en zone « 1 – 3 – 1 », obligeant ainsi les locaux à ressortir la balle pour tenter leurs tirs.

Les seules opportunités de shoots extérieurs sont à zéro degré, des deux côtés de la raquette. L’équipe défend bien la zone et ne prend pas de paniers à l’intérieur, forçant les fribourgeois à prendre ces shoots extérieurs très compliqués. Permettant ainsi aux olympiens de ne pas concéder trop de panier pendant un moment et à contrario, en marquer quelques-uns. Cette belle phase de jeu a permis à OG de rester dans la partie, l’équipe ayant même failli remporter le troisième quart temps. Ne le perdant que de 3 petits points.

Le quatrième et dernier quart temps est également assez disputé et les olympiens ne le concèdent que de 6 longueurs.

Au final, les genevois s’inclinent de 59 points, la plus lourde défaite jusqu’à présent, mais malgré cette nouvelle désillusion, l’équipe a démontré qu’elle pouvait réaliser de très bonnes phases de jeu et avait de la qualité et de la persévérance. Tout n’était pas parfait, mais il y avait au moins de l’envie et de l’engagement. Et indépendamment du fait que les équipes adverses sont un cran, voire plus…, au-dessus pour le moment, le groupe est persuadé qu’il peut largement mieux faire. Mais cela reste tout de même vraiment dommage que la solidarité et l’attitude démontrée en seconde mi-temps ne sont pas présentes dès l’entame des matchs et qu’il faille continuellement attendre d’avoir 30 ou 40 points de retard pour réagir.

Prochain match ce vendredi à Crêts-de-Champel (20h00) face au STB-Basket (Berne), actuels troisièmes du classement et dernière équipe toujours invaincue.

Avec cette cinquième défaite en autant de rencontres, les olympiens se retrouvent onzième et avant-dernier au classement, avec un différentiel de -172, le moins bon du championnat.

Mais rien d’alarmant, les cinq dernières équipes à affronter ayant également perdu plusieurs matchs, les rencontres seront en principe plus disputées et nous l’espérons, moins difficiles. Nous verrons alors à ce moment le réel niveau du groupe.