Quatrième victoire de rang !

Avr 9, 2019 | A la une, Équipe première

Notre Première Équipe recevait l’Amical Saint-Prex pour le compte de la 17ème journée de championnat de deuxième ligue interrégionale.

Entre météo capricieuse et affiche « non genevoise », les spectateurs ne se sont pas vraiment bousculés à Varembé en ce premier dimanche d’avril.

A l’image du match aller, qui était certainement dans les esprits des deux équipes, le match part sur les chapeaux de roues et les visiteurs pressent haut, se créant les premières actions dangereuses du match. La première demi-heure est très difficile pour les hommes de Bruno da Rocha et on a même failli revivre le scénario du match allé. Heureusement pour OG, entre imprécision et gros travail défensif, le score reste vierge.

Faisant preuve d’une certaine maîtrise technique, les Saint-Preyards développent un jeu ne paraissant pas convenir aux genevois, qui ont du mal à trouver les solutions. Les deux équipes semblent être sous pression et le jeu est souvent indécis, voir musclé. Il y a moins de construction qu’à l’accoutumé et les équipes ont parfois tendance à balancer.

Avec une légère domination dans le jeu pour Saint-Prex durant la première demi-heure de jeu, il y a peu de chose à se mettre sous la dent et malgré un coup-franc bien placé à l’entrée de la surface, malheureusement mal négocié, le score ne bouge pas et aucune des deux équipes ne parvient à débloquer les compteurs.

Certes les visiteurs jouent bien le coup en pressant haut, mais les genevois n’arrivent pas à créer le jeu comme à leur habitude. Beaucoup de ballon sont perdus et la pluie fine qui s’abat sur le terrain n’arrange pas les choses… les erreurs techniques se payent cash.

5 minutes de folie

Alors qu’on se dirige tranquillement vers un score nul et vierge pour ces quarante-cinq premières minutes, OG active la seconde vitesse et à 5 minutes du terme de cette première période, sur une superbe remise d’Elias Kernou depuis son camp, pour Behar Bajrami, ce dernier part affronter le gardien, mais avec le retour du défenseur et la bonne sortie du portier vaudois, le ballon est finalement dévié par en corner. Il s’agit là de la première action de but réellement dangereuse côté OG.

Les genevois restent haut et dans la minute suivante, ils se créent une nouvelle occasion dangereuse sur un superbe débordement d’Alexis Barona, qui trouve la tête de Bajrami Behar, le numéro 9 olympien n’arrive toutefois pas à décroiser suffisamment.

Mais dans la foulée, ce même Bajrami Behar récupère la balle et transforme cette seconde opportunité en l’espace de soixante secondes. Les compteurs sont enfin débloqués et ce, au meilleur moment.

Juste le temps d’effectuer l’engagement… et l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires.

Dès l’entame de la reprise, Bajrami Behar récupère un ballon mal négocié par le défenseur vaudois, mais il décroise trop son shoot et manque le 2-0. Quelques minutes plus tard, c’est au tour de Saint-Prex de se créer une occasion de but, et manquent de peu d’égaliser sur un corner bien tiré, heureusement OG arrive à dégager le danger.

Après deux actions litigieuses (un penalty pouvant être sifflé de part et d’autre) et un coup-franc à l’heure de jeu pour les vaudois, heureusement sans conséquence, le score en reste là. Les défenses sont mises à rude épreuve et la rencontre se déroule dans un rythme soutenu.

Une deux de folie

Nous jouons l’heure de jeu quand le stade se réveille. Une superbe action de Bajrami Behar qui s’échappe dans l’axe, fixe toute la défense et décale sur Danny Barbosa, flanc droit. Ce dernier centre dans la foulée et trouve la tête de Bajrami Behar qui avait continué sa course. Un une-deux de grande maîtrise technique !

Dans la minute suivante, une nouvelle percée de Bajrami Behar qui poursuit cette fois seul jusqu’à la ligne de fond, et du gauche, vient tromper le portier Bürki. Grâce à ce hat-trick, Bajrami Behar devient nouveau meilleur buteur du championnat, avec quatorze réalisations à son actif !

L’euphorie passée, les hommes de Bruno da Rocha se relâchent et Saint-Prex en profite ! Sur une belle contre-attaque initiée sur le côté gauche, les vaudois réduisent le score. Sur un centre tendu au premier poteau, Eyer Jeson est trop court et ne peut empêcher le but de Soumahoro. On joue la 70e.

OG se crée une nouvelle action de but et Danny Barbosa manque de peu d’inscrire le troisième but, mais le gardien vaudois remportant son face à face et dégage le ballon en corner. Corner qui ne donnera rien.

Les Saint-Preyards poussent et il faut un magnifique sauvetage d’Arnaud Kanda, dans sa surface et juste devant Eyer Jeson, pour éviter que le shoot adverse, qui partait bien, ne finisse sa course au fond des filets. Malgré ça, le verrou olympien cède une nouvelle fois.

Sur une grosse action de contre, à la suite d’une balle mal négociée en milieu de terrain, Fernandes dos Santos récupère et sur une course flanc droit, adresse un centre tendu au point de penalty. Joulin ne se fait pas prier et du plat du pied, transforme. 3-2 !

Il reste 7 minutes à jouer dans le temps réglementaire. Il va falloir tenir bon et se reconcentrer pour éviter de vivre le scénario inverse du match aller. Piqués à vif, les genevois réagissent et sur une incompréhension -ou erreur technique-, entre le défenseur et son gardien, Marques Bruno qui était à l’affût profite de cette opportunité pour inscrire le quatrième but de son équipe.

Quelques instants après, ce même Marques Bruno manque le doublé… malheureusement trop court à la réception d’un centre ras terre.

Le corps arbitral a rajouté un peu plus de 5min de temps supplémentaire, mais le score en reste là.

Malgré quelques relâchements, la seconde période était beaucoup plus approfondie avec une meilleure emprise sur le jeu et OG a su se donner les moyens d’aller chercher ces trois nouveaux points.

Grâce à cette victoire probante face à un adversaire volontaire et difficile à manœuvrer, l’équipe fanion vient d’engranger 15 points d’affilé et reste toujours invaincus en 2019. OG conserve donc son avance de 7 points sur son poursuivant, Monthey.

Prochain match samedi prochain, 13 avril, face au SFC M-21. Rdv à 16h00 au Stade de Balexert.

L’analyse de Miguel De Oliveira :

« Ne demande pas ce que le groupe peut faire pour toi, mais ce que toi tu peux faire pour lui. Voici les mots clés employés sur lesquels nous nous sommes appuyés pour préparer l’équipe mentalement pour cette rencontre. Car nous savions que Saint-Prex avait de grosses valeurs à faire valoir et qu’ils avaient à cœur de montrer que la défaite du match aller, était dans les mémoires de tous. Petit rappel nous étions mené 3-0 seulement après 20 minutes et nous avions finalement réussi à retourner le match en notre faveur, remporté 5 à 4.

La première mi-temps s’est exactement déroulée comme nous l’avions prédit, à l’exception que notre adversaire nous a agressé très haut, ce qui nous a empêché de poser notre jeu. On a su être patients, faire le dos rond bien regroupés et procéder en contre… et on a réussi à trouver la faille juste avant la mi-temps, 1-0.

Nous avons profité de celle-ci pour ajuster tactiquement et ainsi attaquer la 2ème de plus belle manière, car très vite on trouve une nouvelle fois la faille pour le 2-0 et le 3-0. A relever que cela n’a pas suffi à enterrer Saint-Prex, car ils ont profité d’un relâchement de notre part pour revenir à 3-2.

Avec notre collectif, nous avons encore trouvé la force d’aller marquer le 4ème, profitant d’une maladresse de leur défense. Il faut retenir la grosse solidarité et l’état d’esprit incroyable du groupe. Tous ensembles pour le meilleur et pour le pire !

Place à une grosse semaine de travail, pour préparer un nouveau combat face au Servette FC. »